LISIS
image description
image description

Kamil Ghouati

Doctorant

Doctorant en Sciences sociales depuis décembre 2017, mon thème de recherche est l’acceptabilité et la construction des publics dans les dispositifs de gestion publique des risques. Les cas d’étude que j’étudie sont les expériences de lutte anti-vectorielle biotechnologique contre le moustique tigre, principalement à La Réunion, à Montpellier et à Valence (Espagne). Je réalise ma thèse sous la direction de Marc Barbier dans le cadre d’une contrat doctoral INRA financé pour 3 ans par l’ERC Revolinc (« Revolutionizing Insect Control », Jérémy Bouyer, CIRAD).

Mes travaux de recherche actuels m’amènent sur des terrains nouveaux. Ils s’inscrivent toutefois dans un projet de recherche interdisciplinaire à dominante Sciences sociales aux interfaces « Sociétés – Environnements – Territoires » initié en 2012-2013 avec une première enquête exploratoire sur les représentations de l’environnement chez les agriculteurs du Massif Central. Les deux dernières enquêtes longues sur lesquelles je me suis investi portaient sur le signalement médical des maladies liées aux pesticides en France (6 mois, Sociologie, INRA, 2016) et l’évolution des savoirs et pratiques agricoles face aux changements globaux dans le sud du Mexique (9 mois, Anthropologie sociale, CIMSUR-UNAM, CIESAS-Sureste, IIE-UV, 2014-2015).

Ces expériences de recherche ont été complétées par des expériences dans l’enseignement agricole secondaire et supérieur en Agronomie et en Sciences humaines et sociales de janvier à novembre 2017 (LEGTA Bourges – Le Subdray et VetAgro Sup).

Je suis titulaire d’un diplôme universitaire de technologie en Biologie – Environnement de l’Université Clermont-Auvergne, d’un diplôme d’ingénieur de l’École Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse et d’un master « Environnement, dynamiques des territoires et des sociétés » co-habilité par le Muséum national d’Histoire naturelle et AgroParisTech.