LISIS
image description
image description

Nadine Arnold

Post-doctorante, UPEM

Nadine est sociologue, et travaille dans les domaines de la sociologie des organisations et de la sociologie économique. Ses recherches portent sur la gouvernance par la standardisation (y compris les règles volontaires, les labels, les certifications ou les accréditations) dans le domaine du développement durable. Au LISIS (Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés) elle conduit un projet de recherche post doctorale financé par le Fonds National Suisse, qui s’intéresse au rôle des standards dans la production et l’export des ananas ghanéen vers les pays du nord.

Avant de rejoindre le LISIS, Nadine était chercheuse invitée à l’IDHES (Institutions et Dynamiques historiques de l’économie et de la société) de l’ENS Cachan. En 2016, elle a soutenu sa thèse de doctorat sur les dynamiques de standardisation dans le commerce équitable en Suisse (1973-2014) à l’université de Lucerne, Suisse. Au département de sociologie de l’université de Lucerne elle enseigne dans l’unité « organisation et savoir ».

 

Éléments de bibliographie :
• Arnold Nadine et Soppe Birthe (à paraître): From Contention to Mainstream: Valuing and Institutionalizing Moral Products, in Carmelo Mazza, Renate Meyer, Georg Krücken and Peter Walgenbach (eds.): New Themes in Institutional Analysis: Topics and Issues from European Research. Cheltenham, Edward Elgar.

• Arnold Nadine (2016): Standardisierungsdynamiken im Fairen Handel. Wiesbaden, Springer VS.

• Arnold Nadine et Hasse Raimund (2015). « The Escalation of Governance: Effects of Voluntary Standardization on Organizations, Markets and Standards in Swiss Fair Trade » Sociological Research Online 20(3).

• Arnold Nadine (2014). The Evolution of Non-technical Standards: The Case of Fair Trade, in Francois-Xavier de Vaujany, Nathalie Mitev, Pierre Laniray and Emanuelle Vaast (eds.): Materiality and Time. Organizations, Artefacts and Practices, 59-78. Houndmills, Palgrave Macmillan.