LISIS
image description
image description

Benjamin Raimbault

Post-Doctorant, UGE

Présentation

Benjamin est ingénieur AgroParisTech (2012) et docteur en sociologie de l’université Paris-Est Marne la Vallée (2018) pour une thèse réalisée sous la direction de Pierre-Benoît Joly. En 2016, il a été fellow au sein du programme Science and TechnologyStudies sous la direction de Sheila Jasanoff (Harvard University). Entre 2019 et 2021, Benjamin a été lauréat d’un financement post-doctoral IFRIS pour une recherche menée au sein du Cermes3. Depuis 2021, il participe au projet Ways-Out piloté par Bruno Turnheim portant sur le phénomène de déstabilisation et les modalités de gouvernance de la discontinuation de systèmes sociotechniques établis à partir du cas de l’industrie de la viande depuis la fin des années 1970.

Dans sa thèse, Benjamin a réalisé une socio-histoire de la bioingénierie entre la France et les Etats-Unis. Le fil de la bioingénierie a permis de revisiter l’histoire et les formes des relations entre science et industrie depuis les années 1980 entre la France et les Etats-Unis. La thèse propose ainsi une sociohistoire multi‐échelle de la production de savoirs en se focalisant sur la constitution de communautés de savants, académiques ou industrielles, qui revendiquent des approches de bioingénierie. Ce faisant l’objet de la sociologie des disciplines scientifiques a en partie été revisité en insistant sur la transformation des formes de coordination et de régulation du travail scientifique dans ce que l’on appelle « l’économie de la connaissance ». L’attention à la moyenne durée des processus sociaux permet de tempérer les promesses de nouveauté (notamment celles de la biologie synthétique) tout en caractérisant les transformations effectives dans les pratiques des acteurs et dans les agencements institutionnels.

Ses recherches actuelles se consacrent à l’étude des savoirs et des expertises développés dans le cadre des transformations contemporaines des activités industrielles face aux crises écologiques et environnementales (biotechnologies industrielles, analyse de cycle de vie, méthanisation). Plus largement, il travaille avec d’autres collègues à dépasser l’industrie comme période historique pour penser l’industrialisation comme un ensemble de processus de longue durée (standardisation, optimisation, rationalisation du travail). Il co-anime le séminaire « (Dé)Faire l’industrie » dédié à ces questions à l’EHESS.

Principaux thèmes de recherche

  • Disciplines scientifiques émergentes
  • Rapports sciences-industries
  • STS/Sociologie des sciences et des techniques/Expertise
  • Bioingénierie/biotechnologie/bioéconomie
  • Ecologisation des industries
  • Transformation des industrie et crises environnementales.

Publications

ARTICLES PUBLIÉS
 
2016 Raimbault, B., Cointet, J. P., & Joly, P. B. “Mapping the Emergence of Synthetic Biology.” PloS one, 11(9), e0161522.

 

2014 Baudrin, M., Dauguet, B., Deias, D., & Raimbault, B. « On n’est pas des cow-boys. Controverse sur l’exploitation des gaz de schiste et stratégie de l’industrie pétrolière. » Revue d’anthropologie des connaissances, 8(2), 451-478.

 

2013 Raimbault, B., Cointet, J. P., & Joly, P. B. « Caractérisation du processus d’émergence de la biologie synthétique à partir d’une approche scientométrique ». Médecine/sciences, 29, 47-55.

 

 
CHAPITRES d’OUVRAGES
2021 Raimbault B, Joly PB “The Emergence of technoscientific fields and the new political sociology of science”, in Molyneux-Hodgson S., Kastenhofer, K., Sociology of the Sciences, Yearbook

 

2020 B. Raimbault « Le tournant biotechnologique à l’épreuve de la production de la méthionine. Une relecture de la relation entre production de savoir et construction de marché dans l’économie de la connaissance (Chapitre 8) » in E. Kessous et J.P. Nau (2020, à paraître) Les technologies et le gouvernement des marchés. Des algorithmes aux biotechnologies, pp. 165‐185.
 
2016 Aguilar Gayard N, Mirmalek Z, Raimbault B, Tanferri M. “A utopia of presence: (re)situating places, times and people in our desired worlds » P169-203 In Um convite à Utopia, Editora da Universidade Estadual da Paraíba (EDUEPB)

 

  RECENSIONS
RAFE 2021 Neoliberal Bio-Economies, Birch, K., Springer. Recension publiée dans Review of Agricultural, Food and Environmental Studies

 

ANIMATION DE LA RECHERCHE
EHESS 2020-2021 Co-organisateur du séminaire « (Dé)Faire l’industrie », UE189, EHESS. Ce séminaire propose d’étudier les mutations des formes de l’industrie, au travers de trois grandes questions : quels territoires sont produits par les déplacements et reconfigurations des activités industrielles ? Comment l’intégration des technologies de l’information redéfinit-elle les frontières du travail ouvrier ? Qu’est-ce qui, dans ces reconfigurations, résiste aux processus d’industrialisation ?

https://enseignements.ehess.fr/2020-2021/ue/189