LISIS
image description

Projets

Projet ERC Synergy Grant Nanobubbles : How, when and why science fails to correct itself?

Le pojet a démarré le 1 juin 2021. Doté de 8,3 millions d’euros pour 6 ans, il associe des partenaires néerlandais et français, dont Marianne Noel (CNRS) et Frédérique Bordignon (Ecole des Ponts) pour le LISIS.

La communauté scientifique est organisée de façon à détecter et corriger d’elle-même les erreurs publiées. Les filets de sécurité ne fonctionnent cependant pas toujours. NanoBubbles s’intéresse à comprendre les mécanismes de correction de la science et les obstacles à cette correction et prend le domaine des nanosciences pour étude de cas.

Trois points controversés sont au centre des interrogations. D’abord, la capacité des nanoparticules à passer la barrière hématoencéphalique, c’est-à-dire savoir si les particules présentes dans le sang peuvent oui ou non entrer dans le cerveau. De même, peuvent-elles franchir la membrane des cellules ? Enfin, l’équipe se penchera sur l’adoption du terme « protein corona », une terminologie présentée comme nouvelle pour décrire un phénomène ancien déjà identifié en chimie des colloïdes. Fortement interdisciplinaire (il regroupe des nanobiologistes, sociologues, philosophes et historiens des sciences, ainsi que des informaticiens) le projet prévoit des expériences de reproductibilité de certains travaux, le développement d’outils automatiques d’analyse textuelle mais également l’usage de méthodologies plus classiques comme l’analyse d’entretiens, l’observation participante ou l’étude en archives.

Le premier kick-off meeting en présentiel s’est tenu à Bruxelles les 20 et 21 septembre 2021. L’équipe se renforcera progressivement pour atteindre une vingtaine de personnes en 2022.